26 juillet 2016
/
Access K Blog
Catégories :
  • Achat et entretien,
  • Moto,

Faire un essai avant d’acheter votre moto

Avant l’achat d’une moto, il est fortement conseillé de procéder à un essai dynamique de celle-ci afin de vérifier son état. Que vous souhaitiez acheter une moto d’occasion chez un concessionnaire ou chez un particulier, avant de sortir votre portefeuille, un essai est indispensable. Si le vendeur est réticent, pensez aux moyens pour le rassurer tels que la mise à sa disposition de votre carte d’identité pendant la durée de l’essai.
Motard débutant ou confirmé, chacun peut faire un essai sans être un expert en mécanique. Voici quelques conseils pour faire d’une moto d’occasion une bonne affaire.

Un essai dynamique pour inspecter la moto

Pour commencer, l’état extérieur de la moto donnera déjà un indice si elle a été accidentée ou non, bien entretenue ou non. Ensuite, les organes principaux doivent être testés séparément.

Le démarrage doit se faire du premier coup. Il doit être effectué par l’acheteur pour éviter les éventuelles ruses des vendeurs. Le ralenti du moteur doit être régulier et celui-ci ne doit pas s’étouffer. Les freins, avant et arrière, ainsi que l’embrayage doivent aussi être testés pour voir s’ils sont usés ou non. Aucun bruit mécanique ni fumée bleue, blanchâtre ou épaisse ne doit être constaté. La boîte de vitesse ainsi que la partie cycle feront également l’objet de contrôle.

Et les points à vérifier ?

Les points suivants permettront à l’acheteur d’avoir une idée de l’état de la moto. Les clignotants, les feux de route, les feux de position, les feux de croisement, les feux de stop, l’appel de phare, l’avertisseur sonore, le coupe-circuit, l’éclairage de plaque, les voyants ainsi que l’éclairage du tableau de bord doivent tous fonctionner correctement.

Si les plaquettes de freins ne doivent pas être usées, les disques de freins ne doivent être ni rayés ni creusés. Les pneus doivent aussi être contrôlés en vérifiant leur usure ainsi que la profondeur des sculptures. Quant à la direction, il ne doit y avoir ni de jeu, ni de point dur. Les tubes de fourche des suspensions ne doivent comporter ni fuites ni rayures. Quant au moteur, aucune fuite ne doit non plus être détectée. Le niveau de l’huile ainsi que celui des liquides de frein et de refroidissement doit être vérifié.

Le ventilateur doit être en état de fonctionner que la moto soit en marche ou à l’arrêt. En marche, le moteur ne doit pas faire de bruits suspects. Le compteur, le levier de vitesse, les câbles, l’échappement et la transmission sont autant de points à contrôler durant l’essai d’une moto.

facebooktwittergoogle_pluspinterest